Nouvelle adresse à partir du 1er juillet 2016 : 35 bis rue du Maréchal Galliéni, Maison 4
Tel./ fax : + 33(0) 1 39 51 24 42
laure@soustiel.com



Quelques exemples d'objets vendus

Grande coupe au quadrupède

Céramique argileuse engobée, décor d’engobes colorés sous glaçure incolore

Transoxiane ou Khorassan, art samanide, Xe siècle environ

Diam. : 35 cm ; Haut. : 11,7 cm

 

Le majestueux animal, la tête haute retournée vers l’arrière, se tient avec élégance sur un fond d’engobe beige rosé. Il a les oreilles ou les cornes dressées et son corps est décoré de zones hachurées. Il est entouré de panneaux bruns rehaussés de points blancs et il s’inscrit dans un médaillon de rondeaux entrelacés, dans la pure tradition de l’Orient sassanide.

Cette grande coupe appartient à un ensemble très séduisant de céramiques à décor engobé sur fond d’engobe coloré, catalogué par Wilkinson dans le cinquième groupe de la classification qu’il effectua à la suite de ses fouilles sur le site de Nichapour entre 1935 et 1940 (Wilkinson 1973, p. 158). Il semble que les pièces de ce groupe furent produites aussi bien à Samarcande (Paris 1992, pp. 56-62) qu’à Nichapour (Wilkinson 1973, p. 58). La couleur la plus fréquemment utilisée pour le fond est le rouge, les violet de manganèse, brun rosé, mauve ou saumon apparaissant plus rarement.

Cette coupe tronconique est importante par sa taille et elle est parmi les plus grandes de la série. Les pièces de ce groupe n’atteignent généralement pas les mêmes formats que les très grands plats à décor noir et blanc. La plus grande répertoriée récemment mesure 38,1 cm de diamètre (Christie’s 2005, n° 128) et une autre à décor abstrait présente un diamètre de 35,2 cm (Grube 1994, n° 109 p. 108). Mais c’est surtout le sujet de cette coupe qui la rend attrayante car la grande majorité des objets de cette série engobée présentent des décors plus simples, motifs calligraphiques, disques perlés, semis de petites tâches ou rubans entrelacés rehaussés de pointillés blancs, et plus rarement des animaux divers dans des médaillons (Soustiel 1985, p. 56) : une rare coupe animée d’un lion au rendu héraldique sur fond mauve était offerte chez Bonhams en 2002 (n° 250). Le quadrupède à l’allure superbe qui orne ici le centre du médaillon a des similitudes avec un animal à long cou qui figure sur une coupe retrouvée à Samarcande (Paris 1992, n° 109 p. 43), mais il évoque surtout le qilin, animal fabuleux de la mythologie chinoise au corps de cerf, et témoigne des échanges entre l’Islam et la Chine sous le califat abbasside.